Le métavers : tout connaître sur l’expérience web du futur

Le blog réalité augmentée Le métavers : tout connaître sur l’expérience web du futur

Ces derniers mois, vous avez certainement entendu parler de ce qu’on appelle le métavers. Vous avez peut-être lu qu’il allait remplacer Internet. Alors de quoi s’agit-il exactement ? A vrai dire, le métavers est difficile à expliquer pour la raison qu’il n’existe pas nécessairement.
D’une part, c’est un rêve pour l’avenir d’Internet. D’une autre, c’est un bon moyen de résumer certaines tendances actuelles de l’infrastructure en ligne, y compris la croissance des mondes 3D en temps réel.
Le terme métavers vient de la combinaison de deux termes – « méta » signifiant au-delà et « vers » signifiant univers. Ainsi, il peut être défini comme une combinaison de réalités virtuelles existant sur Internet. Les paragraphes qui suivent en disent davantage sur le sujet.
Un concept qui a commencé en science-fiction
Neal Stephenson a inventé le terme « métavers » dans son roman Snow Crash en 1992. Il faisait référence à un monde virtuel en 3D habité par des avatars de personnes réelles. Beaucoup d’autres médias de science-fiction incluent des systèmes de type métavers.
Certains d’entre eux sont antérieurs à Snow Crash. Mais le livre de Stephenson reste l’un des points de référence les plus courants pour les passionnés de cette technologie, avec le roman Ready Player One d’Ernest Cline en 2011.

Le métavers de Snow Crash est une excroissance de la future Amérique satirique de Stephenson, dominée par les sociétés. Le monde virtuel de Ready Player One est symboliquement nommé l’OASIS.
Cline le dépeint comme une source presque utopique d’évasion dans un avenir horrible. Mais les histoires de science-fiction peuvent évoquer une image vivante du « métavers » sans éclairer comment il devrait fonctionner ou pourquoi il devrait exister.
Qu’est-ce que le vrai métavers ?
Pour le moment, il n’y a pas de définition universellement acceptée du véritable « métavers ». Tout ce que l’on s’accorde à dire est qu’il constitue le successeur plus sophistiqué d’Internet.
Le métavers selon les partisans de la Silicon Valley
D’après les partisans du métavers de la Silicon Valley, il s’agit « d’un vaste réseau de mondes et de simulations 3D persistants et rendus en temps réel qui prennent en charge la continuité de l’identité, des objets, de l’historique, des paiements et des droits, et pouvant être expérimentés de manière synchrone par un nombre effectivement illimité d’utilisateurs ».
Le métavers selon Facebook

Facebook, sans doute la société de technologie avec la plus grande implication dans le métavers, le décrit comme étant « un ensemble d’espaces virtuels où vous pouvez créer et explorer avec d’autres personnes qui ne sont pas dans le même espace physique que vous. »
Le métavers selon Raph Koster
Il existe également des taxonomies plus larges liées aux métavers. C’est le cas du concepteur de jeux Raph Koster, qui fait une distinction entre les « mondes en ligne », les «multivers» et les «métavers». Pour Koster, les mondes en ligne sont des espaces numériques – des environnements 3D riches aux environnements textuels – axés sur un thème principal.
Les multivers sont « plusieurs mondes différents connectés dans un réseau, qui n’ont pas de thème ni de règles partagés », y compris l’OASIS de Ready Player One.
Et un métavers est « un multivers qui interagit davantage avec le monde réel », incorporant des éléments tels que des superpositions de réalité augmentée, des vestiaires VR pour de vrais magasins et même des applications comme Google Maps.
Une demande croissante d’accessibilité virtuelle avec la pandémie
Le monde physique a perdu de son importance et la demande croissante d’accessibilité virtuelle a aidé les masses à s’habituer à la technologie. Avec les avancées technologiques glorifiant le pouvoir des nouveaux médias au 21e siècle, Internet est devenu le point névralgique de l’information et du divertissement pour des millions de personnes.

Cela dit, la technologie multivers est perçue comme l’avenir d’Internet, étant donné qu’elle va propager l’accès et l’utilisation d’Internet. De plus, la crise pandémique en cours a poussé les masses à s’appuyer sur le monde virtuel en minimisant la portée d’une connexion physique. La combinaison métavers du monde de la réalité virtuelle implique des plates-formes et des environnements virtuels qui connectent des personnes d’un coin du monde à l’autre.
Les principales caractéristiques du métavers
Un ensemble de caractéristiques constitue la structure de la technologie du métavers.
Une technologie interactive
Un métavers est un groupe interactif de mondes virtuels combinés pour agir comme le monde réel. Il implique des connexions sociales, une infrastructure mondiale et d’autres traits du monde réel dans lesquels plusieurs personnes peuvent faire partie du métavers en même temps. Il permet à deux utilisateurs d’interagir entre eux et avec d’autres éléments du métavers.
Une technologie persistante

Par ailleurs, la technologie du métavers est de nature persistante.  L’on pourrait fermer Internet à tout moment. Quant au métavers, il ne peut pas être fermé ou mis de côté instantanément. Il ne laisse pas la réalité virtuelle s’éloigner aussi facilement. Avec de grandes quantités d’informations embouteillées dans un métavers, la réalité virtuelle reste dans le monde métaphorique dans lequel les utilisateurs entrent. Quelle que soit la raison pour laquelle il est créé, il restera aussi longtemps que la technologie existera.
Une réplique du monde réel
Une autre caractéristique frappante est qu’il s’agit d’une réplique du monde réel dans lequel nous vivons. Source d’évasion de la réalité de nos vies, un métavers deviendra bientôt un moyen de divertissement et de durabilité, dans une expérience de réalité virtuelle. En raison de la situation pandémique actuelle à travers le monde, le monde virtuel a pris encore plus d’importance. Une réplique du monde réel est peut-être un chemin vers un univers au-delà de la réalité.
Une étude de cas

Une étude de cas permet de mieux comprendre le concept du métavers. Ces derniers temps, la popularité d’un jeu virtuel – PUBG a considérablement augmenté. Représentation virtuelle de personnes qui se battent entre elles, le jeu est un parfait exemple de la façon dont la blockchain du métavers fait son chemin dans nos vies. De plus en plus de jeux du monde virtuel utilisent la technologie du métavers pour induire la réalité dans la technologie. Le jeu implique un paysage dans lequel un certain nombre de personnes se battent les unes contre les autres. Il intègre des éléments du monde réel comme des bâtiments, des maisons, des vêtements, des véhicules, des avions, des munitions et des armes.
Que peut-on faire dans le métavers ?
Grâce au métavers, vous pouvez assister à un concert virtuel, voir ou créer des œuvres d’art et essayer ou acheter des vêtements numériques. Le métavers pourrait également changer la donne pour le travail à domicile au milieu de la pandémie de coronavirus. Au lieu de voir des collègues sur une grille d’appels vidéo, les employés pourraient les rejoindre dans un bureau virtuel.

Facebook a lancé un logiciel de réunion pour les entreprises, appelé Horizon Workrooms, à utiliser avec ses casques Oculus VR. Ces appareils mettent les expériences les plus avant-gardistes du métavers hors de portée pour beaucoup. Pour ceux qui en ont les moyens, les utilisateurs pourraient, à travers leurs avatars, voguer entre des mondes virtuels créés par différentes entreprises. « Une grande partie de l’expérience du métavers consistera à pouvoir se téléporter d’une expérience à une autre« , a déclaré Zuckerberg.
Les grandes entreprises utilisant la technologie métavers
Le monde est déjà entré dans l’ère de la technologie du métavers. De grandes entreprises ont commencé à l’utiliser.
Microsoft
Entreprise de technologie basée aux États-Unis, le fabricant de logiciels informatiques Microsoft  a débuté en 1975. Entreprise technologique de premier plan dans le scénario contemporain, Microsoft travaille avec la technologie du métavers afin de créer un «métavers d’entreprise». En termes de gestion et d’exploitation d’entreprise, Microsoft met en œuvre une technologie de métavers pour faire place à un monde virtuel 3D en dehors des opérations physiques de l’entreprise.
Facebook
Plateforme de médias sociaux, Facebook apparaît en 2004. Le PDG de l’entreprise, Mark Zuckerberg, considère le métavers comme le successeur de l’Internet mobile, reliant la réalité virtuelle et la réalité augmentée.

« Au lieu de simplement regarder du contenu, vous y êtes. Et vous vous sentez présent avec d’autres personnes comme si vous étiez dans d’autres endroits, ayant des expériences différentes que vous ne pourriez pas nécessairement faire sur une application ou une page Web 2D, comme la danse, par exemple, ou différents types de fitness », a déclaré Mark Zuckerberg.
D’ailleurs, Mark Zuckerberg a changé le nom de son entreprise en Meta Platforms Inc., ou Meta. Mais Zuckerberg et son équipe ont des idées sur la façon dont le métavers, qui utilisera un mélange de réalité virtuelle et d’autres technologies, devrait prendre forme.
Amazon
Lancée en 1994, Amazon Inc. a offert au monde ce qu’aucune autre entreprise de commerce électronique ne pouvait offrir : la livraison rapide et le retour gratuit. Il a franchi d’énormes étapes pour devenir l’une des meilleures entreprises technologiques que le monde ait jamais vues.
De fait, il y a une touche intéressante à la façon dont cette entreprise collabore avec la technologie du métavers. Plateforme de commerce électronique, Amazon pourrait ainsi créer une économie virtuelle à l’aide de la blockchain du métavers. Cela augmentera sa popularité et élargira sa clientèle.
Walt Disney

Même les entreprises de divertissement les plus traditionnels ont commencé à développer davantage la technologie du métavers. Avec l’intention de créer un parc à thème virtuel à l’aide de l’intelligence artificielle, de la robotique et d’autres avancées technologiques, Walt Disney vise à réaliser un métavers qui l’aidera à construire son propre héritage dans le domaine de la technologie.
Lancée en 1923, Walt Disney est notamment célèbre pour ses films d’animation et ses parcs à thèmes depuis près d’un siècle maintenant. Si la société n’a encore aucune stratégie précise, elle pourrait ouvrir dans le futur les portes d’un parc à thème virtuel auquel des personnes du monde entier auraient accès.
Nvidia
Fabricant d’unités de traitement graphique d’ordinateurs, Nvidia est une autre entreprise technologique qui a décidé d’étendre sa portée dans le monde du métavers. Sa propre création, NVIDIA Omniverse a été créée dans le but de combiner différents mondes virtuels et de les assembler.
En creusant profondément dans le concept d’Omnivers de NVIDIA, on constate qu’il s’efforce de reproduire le monde physique en créant des jumeaux virtuels d’usines et de bâtiments. Apparemment, le métavers prendra bientôt le dessus sur les prouesses d’Internet en un rien de temps.
Cet article Le métavers : tout connaître sur l’expérience web du futur a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.
Source: realite virtuelle
Link: Le métavers : tout connaître sur l’expérience web du futur

Partagez notre article !

Laisser un commentaire

essayer la RA