Facebook : des dépôts de brevets pour créer un métavers hyperréaliste

Le blog réalité augmentée Facebook : des dépôts de brevets pour créer un métavers hyperréaliste

La vision de Facebook pour un métavers inclut une gamme de capteurs et des appareils capables de prédire les mouvements. Son objectif est de créer un monde numérique hyperréaliste. La société a déposé de nombreux brevets sur des technologies permettant la création d’avatars capables de mouvements authentiques.
Selon Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, le métavers mettrait au moins une décennie à évoluer. Mais les ingénieurs de cette société ont pris du temps à développer les ingrédients techniques. Par ailleurs, ils ont breveté leurs inventions. Zuckerberg décrit le sentiment de présence comme « le Saint Graal des expériences sociales en ligne ».
Le fondateur de Facebook mise beaucoup sur la technologie du métavers. D’ailleurs, il a investi 10 milliards de dollars par an pour sa construction. Cependant, pour pousser les gens à l’adopter, l’expérience qu’elle offre doit être réellement convaincante. Elle doit amener des milliards de personnes à abandonner leurs smartphones. Ceux-ci devront ensuite utiliser les casques ou d’autres appareils pour accéder à la plateforme.
De nombreux brevets pour un environnement 3D hyper-réaliste
La vision de Zuckerberg sur le métavers est de voir des avatars capables de mouvements authentiques des yeux et du corps, des expressions, des poses, des interactions et des sensations. Facebook a déposé de multiples brevets couvrant tout cela. On cite notamment le brevet pour un « mode suspension« . Ce dernier permet de geler un environnement AR et effectuer une tâche distincte. Il dispose aussi d’un brevet pour « éviter les collisions » dans un système de réalité artificielle. Celui-ci empêche les gens de se heurter.

Un autre brevet concerne la « navigation confortable dans des mondes virtuels à grande échelle lorsqu’ils sont contraints par des environnements physiques à petite échelle » grâce à la création rapide de nouveaux chemins virtuels. Par ailleurs, un autre brevet est la génération de vêtements réalistes. Un autre encore concerne « la fidélité et la personnalisation d’avatar. »
Enfin, l’on a le brevet pour « la diffusion et la manipulation de contenu virtuel basées sur les gestes ». Celui-ci permettra à un avatar de lancer, saisir et interagir de manière transparente avec un objet virtuel.
Des problèmes pendant une expérience dans le métavers
La poussée vers le réalisme est l’objectif principal des entreprises qui souhaitent créer des mondes 3D, selon Jeremy Bailenson, fondateur du Virtual Human Interaction Lab de l’Université de Stanford. « Chaque entreprise qui construit une technologie AR/VR essaie de créer des avatars photoréalistes qui peuvent interagir et qui ont également une faible latence… », a déclaré Bailenson.
Selon lui, aucune entreprise n’est encore arrivée là. Aucune n’est encore en mesure de créer un système pouvant héberger 10 ou 15 avatars photoréalistes à la fois et les faire interagir. Jeremy Bailenson a rencontré un autre problème lors d’un cours sur la réalité augmentée et la réalité virtuelle se déroulant partiellement dans un métavers.

« Cela semble ridicule, mais ce qui manque le plus, c’est les choses à faire dans le métavers », a-t-il déclaré. Il a également évoqué la limite de 30 minutes pour le port de lunettes VR. En effet, malgré quelques améliorations, elles sont inconfortables à porter pendant de longues heures.
Pour que le grand public adopte le métavers, « il faut que le matériel s’améliore ou que les expériences soient si incroyables que cela ne nous dérange pas de porter les lunettes VR », a déclaré Bailenson.
Des brevets déposés par Facebook améliorer des expériences dans le métavers
Certains brevets de Facebook se concentrent sur l’amélioration de la gamme et du niveau d’expériences dans un métavers. Un brevet détaille la technologie permettant de générer des « images de spectateur ». Cela pourrait éventuellement être utilisé pour inviter des amis à regarder un concert en direct, même s’ils ne sont pas physiquement présents à l’événement.
Un autre brevet qui décrit le « portage d’objets physiques en réalité virtuelle » montre l’utilisation d’un ordinateur réel tout en restant dans un environnement AR/VR. On distingue également un autre brevet pour divers « déclencheurs de notification ».
patented stamp on papers
Facebook s’est vu accorder des brevets englobant le suivi des mouvements des yeux, du visage et du corps. Il existe également un certain nombre de mises à jour apparentes de la technologie des guides d’ondes, au cœur des capacités AR et VR, qui suivent de manière plus approfondie les mouvements des yeux et du visage. Ensuite, on a un groupe de capteurs à porter sur tout le corps pour « prédire » la « position musculo-squelettique », ou le mouvement de tout votre corps et de ses divers os, muscles et ligaments.
Toutes ces choses enregistreraient probablement d’énormes quantités de données sur le porteur. « Créer un métavers ouvre beaucoup plus de risques en termes de confidentialité et de sécurité. » « Il est préoccupant que la sécurité et la confidentialité ne figurent pas dans les brevets », a déclaré Vaughan, directeur de la recherche chez nChain, une entreprise axée sur la sécurité et la confidentialité des données..
Cet article Facebook : des dépôts de brevets pour créer un métavers hyperréaliste a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.
Source: realite virtuelle
Link: Facebook : des dépôts de brevets pour créer un métavers hyperréaliste

Partagez notre article !

Laisser un commentaire

essayer la RA