Les employés craignent la surveillance sur un éventuel lieu de travail metaverse

Le blog réalité augmentée Les employés craignent la surveillance sur un éventuel lieu de travail metaverse

Avec des lieux de travail si dispersés et décentralisés par la pandémie, l’idée d’un bureau metaverse a émergé. Celui-ci se présente comme un moyen pour les employés de partager un espace virtuel, peu importe où ils se trouvent physiquement. Certains ont décidé de creuser pour voir à quel point les employés et les employeurs accueillent le concept, en sondant 1 500 d’entre eux.
Moins de 2 % des personnes interrogées travaillent dans un environnement metaverse. Seuls 6 % des employés ont déclaré qu’ils préféreraient y travailler. Mais 12 % des employeurs ont dit qu’ils avaient l’espace en tête pour leurs projets futurs.
Dans l’ensemble, les employeurs sont plus intéressés par les espaces de bureau metaverse (77 %) que les employés (57 %). Les employés qui ne seraient pas dérangés par le fait de travailler dans un bureau virtuel ont déclaré que leur intérêt était motivé par :

Une flexibilité accrue du travail à domicile (45 %)
Un moyen plus simple de collaborer avec des collègues (36 %)
Des opportunités d’emploi accrues (33 %)
La possibilité de voyager virtuellement (33%), plus d’interactions sociales (32%)
Le remplacement des outils de conférence téléphonique comme Zoom (31%)
Un espace de travail personnalisé infini (29%)
L’obtention d’un avantage concurrentiel sur le marché du travail (25%)
Moins d’obstacles pour les personnes ayant des limitations physiques (24 %)
La possibilité de créer un avatar (24 %)
Moins de déplacements (23 %)
La possibilité d’être rémunéré en crypto-monnaie (17 %)

La principale inquiétude des employés concernant le metaverse concerne la confidentialité. Une majorité (63 %) s’inquiètent de l’accès qu’auraient les employeurs à leurs données. En outre, les entreprises de plus de 500 salariés s’intéressent davantage au metaverse (87 %) que les entreprises de moins de 500 salariés (69 %).
Des employeurs déclarent qu’ils enregistreraient les réunions dans un lieu de travail metaverse

Concernant les inquiétudes des employés sur le fait d’être surveillé dans un lieu de travail virtuel, celles-ci incluent la surveillance sur :

La localisation en temps réel (51%)
L’écran en temps réel (50%)
Le suivi du temps (47%)
Les sites Web visités (42%)
Les interactions sociales avec les autres (41 %)
La biométrie (40 %)
L’eye tracking (33 %)
Les enregistrements de réunions (31 %)
Les mouvements corporels (25 %)

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas de la paranoïa. En effet, les employeurs ont déclaré qu’ils enregistreraient les réunions (42 %) et suivraient le temps (39 %). Ils surveilleraient :

L’emplacement en temps réel (39 %)
Les écrans (39 %)
Les sites Web visités (37 %)
Les réseaux sociaux et les interactions avec les autres (33 %)
L’utilisation et les téléchargements d’applications (32 %)
La biométrie (31 %)
Les mouvements des yeux (24 %) et du corps (23 %).

Metaverse ou pas, de nombreux employés sont déjà sous surveillance. 79 % des employeurs des entreprises de plus de 500 personnes l’admettent. 68 % des entreprises de moins de 500 personnes le reconnaissent également.
 
Cet article Les employés craignent la surveillance sur un éventuel lieu de travail metaverse a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.
Source: realite virtuelle
Link: Les employés craignent la surveillance sur un éventuel lieu de travail metaverse

Partagez notre article !

Laisser un commentaire

essayer la RA